Catégories

Quel légume planter après les pommes de terre ?

Quel légume planter après les pommes de terre ?

Une fois vos pommes de terre récoltées, il est possible d’entretenir vos parcelles avec d’autres cultures. Mais tous les types de plantes ne sont pas bons à planter sur ces terres. Alors, que planter après les pommes de terre ? Nous ferons le point avec vous.

Légumes à planter après les pommes de terre

Lors de la culture de pommes de terre, le sol qui les abrite est épuisé de certains nutriments nécessaires à leur bon développement. En effet, les pommes de terre sont friandes de certains macro-éléments (potassium, calcium, azote, soufre) et de plusieurs oligo-éléments (bore, manganèse, molybdène).

A découvrir également : Quel bois utiliser en extérieur ?

De plus, il est préférable d’éviter de planter des solanacées ou des légumes-fruits (tomates, poivrons, aubergines). Ainsi, il peut être judicieux de choisir la culture de légumineuses (haricots, lentilles, soja, pois, lupins) qui enrichiront vos terres en azote.

A lire aussi : Quelle est la différence entre un saturateur et une lasure ?

Voici la liste des légumes à planter après les pommes de terre

Les petits pois

Dans les régions du sud-ouest et de l’ouest, ce légume est un bon alternative après la germination des pommes de terre. De petits poids précoces permettent d’avoir des plantes bien développées. Avant de planter, faites des sillons de 5 cm de profondeur et des espaces de 70 cm. Plantez les grains tous les 5 cm.

Les haricots

Tout comme les petits poids, les haricots sont idéaux pour une pousse après les pommes de terre. Procédez de la même manière que les petits poids en espacant les lignes de 50 cm et les grains de 5 cm. Notez que les haricots peuvent être plantés dans une pilule de 3 à 4 grains. Si vous choisissez ce processus, espacez les lignes de seulement 30 cm l’une de l’autre.

Les épinards

Avant de planter des épinards, vous devrez saupoudrer la terre d’engrais. Après cette préparation, plantez les épinards. L’avantage de ce légume est qu’il nécessite très peu d’entretien et qu’il ne faut attendre que 2 mois plus tard pour la récolte. Nous recommandons les variétés Winter Giant et Monstrous de Virolay.

Les radis

Les radis appartenant aux variétés classiques peuvent être plantés après les pommes de terre. Pour cela, choisissez des variétés classiques résistantes à la sécheresse et à la chaleur. Plantez-les sur des lignes de 35 cm pour les plus vieux, 20 cm pour les plus petits. La récolte a lieu 4 à 12 semaines après le semis. Retrouvez notre article : comment semer à l’intérieur.

Les premiers navets

Après avoir apporté un engrais organique qui sera utilisé pour enrichir votre sol, vous pouvez choisir de planter des navets. Tous les 10 cm, semez entre 3 et 5 graines. La récolte des navets précoces est effectuée entre octobre et novembre pour la conservation au cours des mois suivants.

Salades

Laitue

Ce type de salade n’a pas besoin de beaucoup de nutriments pour pousser. Il sera donc idéal pour une pousse après la pomme de terre. Avant de semer, assurez-vous de saupoudrer le sol d’engrais organique. Après avoir planté vos graines, couvrez-les de terre.

Le moût

Le moût est très facile à cultiver et ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Il pousse assez rapidement et résiste au froid. Pour le semer, vous avez deux options : en ligne ou à la volée.

Les poireaux

Les poireaux peuvent être parfaitement plantés après les pommes de terre. Ils ne bougeront pas tout l’hiver et peuvent être récoltés en juillet. Après les pommes de terre, la terre est bien aérée, ce qui fait plaisir aux poireaux. Ils seront grands et savoureux. Quant à la variété à planter, nous conseillons le poireau d’armure, le géant de l’hiver et le monstre d’Elboeuf.

Ail et échalotes

Qu’il s’agisse d’ail d’automne, d’ail blanc ou d’ail violet, ils seront parfaits pour remplacer les pommes de terre. L’ail aime les sols pauvres et sans nutriments. Les pommes de terre les auront absorbées, ce qui est tout à fait adapté aux besoins de l’ail. Pour cette culture, privilégiez l’ail d’automne. L’ail blanc et violet aura besoin d’un peu plus de temps pour la récolte. Cependant, vous pouvez les récolter dès que l’ail est vert dès le mois de mai. Nous vous conseillons tout de même de récolter à la mi-juin.

Un engrais vert

Si vous ne voulez pas pour planter quelque chose après la pomme de terre, vous pouvez laisser la terre en plein air. Cependant, n’oubliez pas de vous occuper de ce dernier. Saupoudrez la terre d’engrais vert seul ou d’un mélange de légumineuses, d’herbes et de crucifères. Vous pouvez également choisir un engrais organique.

Ce processus de diversification du type de culture pratiqué sur une même terre sur un cycle de plusieurs années s’appelle la rotation des cultures. Ce processus est très précieux pour préserver le potentiel de vos parcelles. Néanmoins, ce système peut être difficile à comprendre au début.

La valeur de la rotation des cultures

Comprendre la notion de la rotation des cultures

La rotation des cultures ou la rotation des cultures est un processus visant à alterner le type de culture effectué sur une parcelle cible pendant un cycle de 3 à 4 ans. Ce processus évite d’appauvrir le sol de certains éléments et réduit le risque croissant de propagation de maladies.

En effet, selon le type de plante cultivée, les apports nutritifs sont différents et toutes les plantes ne puisent pas leurs ressources au même niveau de profondeur. Ainsi, la variation du type de récolte de votre potager est au centre du principe de rotation des cultures.

Une organisation essentielle

Chaque type de plante nécessite des nutriments différents mais possède également ses propres propriétés. En effet, chaque type de plante va puiser à son niveau les éléments nécessaires à sa croissance mais aussi restaurer les éléments dits fertilisants. Ce processus améliorera l’état de la terre pour un autre type de plante.

Par exemple, les légumineuses peuvent fixer l’azote de l’air sur leurs racines. Cependant, l’azote est crucial pour les légumes-feuilles, de sorte que l’emplacement sera idéal pour ce type de légume par la suite. Il est important de noter que les légumes vivaces (asperges, artichauts, poireaux ou rhubarbes) peuvent rester au même endroit pendant plusieurs années sans que leur rendement ne soit affecté. Celles-ci s’écartent donc de la règle.

Les différents types de plantes

Il existe un nombre considérable de types de plantes. Nous nous intéresserons ici aux quatre principaux types :

  • Les légumes-racines sont des plantes à racines larges et longues qui peuvent couvrir une grande surface en profondeur. Dans cette catégorie, il y a la pomme de terre mais aussi la carotte, le radis, le fenouil, le céleri ou le persil. Retrouvez notre article : comment transculper des carottes.
  • Les légumes-feuilles comme la salade, les épinards ou le chou sont des légumes ayant un besoin élevé en azote.
  • On sait que les légumineuses sont capables de fixer l’azote de l’air dans le sol. Parmi eux, vous trouverez les haricots, les pois, les haricots et les lentilles.
  • Les légumes-fruits sont le fruit d’une plante cultivée dans un potager et sont généralement consommés dans une préparation salée. Dans la liste, il y a la tomate, l’avocat, l’aubergine et le chili.

Avantages et inconvénients de la rotation des cultures

La rotation des cultures donne à vos plantes une meilleure résistance aux ravageurs, mais aussi un sol bien meilleur la qualité, une production plus rentable (en qualité, en quantité et en diversité) et une réduction des coûts des engrais chimiques.

Néanmoins, la rotation culturelle présente également certains inconvénients tels que :

  • Nécessite une connaissance réelle des associations végétales.
  • Peut augmenter la pénible du travail.
  • Dépend de la surface :
    • Sur une zone trop petite : La méthode d’isolement ne sera pas utile. En effet, les parcelles subdivisées ressentiront toute la privation de nutriments.
    • Sur une trop grande surface : Le système sera difficile à gérer et nécessitera un plan de plantation précis sur plusieurs années.

Comment procéder ?

Pour effectuer une rotation des cultures, vous devez d’abord diviser vos terres en quatre. Dans chaque zone, vous planterez une plante appartenant à l’un des quatre types de légumes décrits précédemment. Vous modifierez ensuite les plantations effectuées en fonction des saisons et des années par rotation.

Ainsi, au même endroit, suivez les légumes-racines puis les légumineuses, puis les légumes-feuilles et enfin les légumes-fruits qui agiront comme engrais naturel. Cette commande devra être conservée en permanence. Les haricots verts seraient donc plantés après les pommes de terre. Par la suite, le chou pourrait être introduit dans la culture et finalement les tomates. Retrouvez notre article : pourquoi mes tomates ne rougissent pas.

Même si la rotation des cultures vous permet d’améliorer les conditions de vos terres, vous devrez apporter de la matière organique supplémentaire sous forme de fumier ou de compost.

Enfin, prenez en compte votre zone géographique, le changement de saison ainsi que les conditions agronomiques de votre système de virage.

Les petits conseils pour planter après les pommes de terre ?

Lorsque vous souhaitez planter après les pommes de terre, le choix du type de légume est important. Les légumineuses sont le type de plante idéal car elles peuvent à nouveau enrichir la terre en nutriments perdus tels que l’azote.

Néanmoins, il y a quelques petites conseils qui vous permettront de cultiver les légumineuses de manière optimale :

  • Fabriquer ses propres graines

Il est relativement facile de cultiver des légumineuses, il est donc possible de fabriquer ses propres graines. Cela permettra de conserver des variétés que l’on ne trouve que très peu ou pas du tout dans les supermarchés.

  • Semer tôt

Plus tôt vous semerez vos graines, plus vos semis auront la chance d’échapper aux pucerons et aux maladies associées. Il est donc préférable de semer des légumineuses entre avril et juin ou entre septembre et octobre.

  • Récolter le matin 

La récolte a lieu entre deux et trois mois après la semence. Il est préférable de récolter le matin lorsque le sol est encore humide. En effet, les gousses seront moins fragiles.

  • Conserver au congélateur

Nous vous recommandons de conserver les légumineuses au congélateur pendant une semaine après leur récolte. Cette technique permet, entre autres, d’éliminer les éventuels insectes présents (en particulier dans les petits pois). Il existe également des huiles essentielles aux propriétés insectifuges qui vous permettront de vous débarrasser de ces ravageurs. Parmi les huiles essentielles utiles, il y a celle du géranium, de la citronnelle, du clou de girofle ou de la lavande. Une fois la période d’une semaine terminée, vous pouvez conserver vos légumes dans des sacs en papier, des sacs en tissu ou même dans des bocaux en verre. La durée de conservation de ces produits dans cet état est de trois à quatre ans.

En conclusion, les légumineuses sont le type de légume à planter après les pommes de terre. Cela vous permettra d’offrir à vos parcelles un renouvellement des nutriments précédemment perdus. En effet, ce type de plante a la capacité d’enrichir la terre en azote, ce qui est parfait pour les légumes-feuilles.

Articles similaires

Lire aussi x