Catégories

Thrips : Les identifier et les combattre efficacement

Thrips : Les identifier et les combattre efficacement

Les thrips font partie de ces nombreux insectes nuisibles qui menacent vos plantes et envahissent même votre véranda. Ce sont de véritables ravageurs de cultures qui sont assez faciles à repérer, mais peuvent être difficiles à neutraliser totalement. Nous vous donnons dans cet article la méthode pour vous en débarrasser naturellement.

Comment repérer les thrips dans vos cultures ?

Vous pouvez repérer la présence de thrips dans vos cultures en observant attentivement vos plantes. Si vous constatez la présence de petites boules noires avec un léger aspect brillant, vous êtes en présence d’excréments de thrips. Ces insectes aiment bien les déposer sur la face inférieure des feuilles de plantes.   Avez-vous remarqué des tâches grises ou argentées qui s’organisent sous forme de stries sur les feuilles de plantes ? C’est un autre signe de la présence des thrips. Il faut noter que ces tâches peuvent aussi être brunes ou complètement noires et parsemées sur la face inférieure de la feuille. Lorsque l’infestation est à un stade avancé, ces tâches se rejoignent et peuvent causer la mort de la plante. Les feuilles et les fleurs de vos plantes sont-elles déformées ? Peut-être que les fruits sont aussi déformés ? C’est un signe infaillible de la présence de thrips. Lorsqu’on arrive à ce niveau, c’est qu’il faut agir le plus rapidement possible. Les thrips se nourrissent de la sève des plantes. A cause de cela, la plante ne reçoit plus assez de nutriments et se met à faner. Il est rare qu’une plante meure d’une attaque de thrips, mais sa croissance sera fortement retardée.  Voilà donc quatre signes qui trahissent la présence de thrips dans vos cultures. Si vous avez le regard aiguisé, vous pouvez aussi identifier ces bestioles avec leurs deux paires d’ailes parcourues par des bandes sombres. La présence de larves dans votre plantation peut aussi trahir la présence de thrips. Cependant, ce ne sont pas des signes fiables car de nombreux insectes peuvent déposer leurs larves autour de vos plantes et certaines sont même utiles comme celles de la cétoine dorée.

A voir aussi : Comment couvrir une maison ?

C’est quoi un thrips ?

Les thrips sont de petits insectes d’une taille allant d’un à deux millimètres environ qui piquent vos plantes pour se nourrir de leur sève. Leur toute petite taille les rend très difficiles à observer à l’œil nu, c’est pourquoi il faut se servir de signes indirects pour repérer leur présence. Ces insectes nuisibles aiment particulièrement les plantes d’intérieur, les serres et les vérandas. Ils peuvent être de couleur jaune, brune ou noire. En dehors de la sève des plantes, les thrips peuvent aussi se nourrir du pollen. Ce régime alimentaire rend cet insecte aussi dangereux pour les feuilles que pour les fleurs. Malheureusement pour nous, il est présent toute l’année, bien que sa population soit plus grande du printemps jusqu’en automne.  Ces piqueurs-suceurs sont encore connus sous le nom de bêtes d’orage ou bêtes d’Aout et appartiennent à la famille des Thysanoptères qui comprend trois mille espèces de thrips. Certaines espèces peuvent se reproduire sans l’intervention d’un mâle, c’est probablement l’une des raisons pour lesquelles cet insecte se propage aussi vite. Sans compter que le vent peut aussi aider à les propager dans votre jardin.

Pourquoi est-ce un danger pour votre potager ?

Une plante attaquée par des thrips va grandir difficilement et donner des fruits de mauvaise qualité. Les feuilles infestées par ces nuisibles vont faner, les fleurs qui vont se faire voler leur pollen ne pourront pas permettre à la production de fruits sains. De nombreuses plantes sont victimes des thrips. Il s’agit principalement des plantes d’intérieur, des petits arbres fruitiers, des arbustes et bien sûr des plantes du potager. Ainsi, si vous cultivez de la tomate, des haricots verts, du concombre, des oignons, des framboises, des fraises, de l’aubergine et plantes semblables, soyez très attentifs à l’aspect de leurs feuilles. Surtout n’oubliez pas, même à l’intérieur, vos plantes ne seront pas à l’abri car les thrips affectionnent particulièrement les plantes d’intérieur. On peut même classer les thrips selon les plantes qu’elles affectionnent, bien que certaines espèces mangent toutes les plantes.Et comme si ça ne suffisait pas, les thrips transmettent aussi des virus aux plantes.  En effet, lorsque cet insecte pique la plante pour lui sucer sa sève, la plante devient plus vulnérable aux maladies virales et cryptogamiques. Certaines maladies provoquées par la transmission de viroses ne peuvent pas être soignées. L’une des plus connues c’est la maladie bronzée de la tomate qui ne concerne pas que les tomates d’ailleurs. Elle affecte gravement la croissance des plantes adultes et tue les jeunes plantes. C’est l’un des plus gros problèmes posés par cet insecte que vous pouvez éviter en prenant quelques mesures préventives.

A lire en complément : Les nids de frelons : une menace pour les humains

Utiliser la lutte biologique pour combattre les thrips

 Avant de chercher à lutter contre les thrips, vous pourriez prendre quelques mesures pour éviter d’en avoir dans vos cultures. Commencez par arroser assez fréquemment vos plantes, surtout en dessous des feuilles. Même s’il ne s’agit que d’une simple vaporisation d’eau. Maintenir un environnement humide aidera à éloigner les thrips.  L’ail, le lin et le trèfle éloignent également ces nuisibles. Donc vous penserez à semer ces plantes à proximité des plantes que les thrips attaquent souvent. Si vous ne voulez pas semer de l’ail, vous pouvez préparer une décoction d’ail et en pulvériser sur les parties infectées ou susceptibles d’être infectées. Faites macérer 5 gousses d’ail dans deux litres d’eau pendant 24 heures puis ajoutez-y une cuillère de savon noir, d’huile de colza ou de liquide vaisselle. Aspergez vos plantes matin midi et soir. Cette solution est efficace en cas d’invasion massive et rapide.  Mais si les thrips ont réussi à s’installer, utilisez la lutte biologique pour les combattre. Introduisez par exemple des insectes auxiliaires qui se nourrissent des thrips. On pense aux nématodes (Steinernema feltiae), aux punaises (Orius), aux chrysopes (Chrysopa carnea). Les guêpes telles que les Thripobis semiluteus sont également efficaces pour neutraliser les thrips.  Les punaises mangeuses de thrips sont plus efficaces dans les cultures en serre, tandis que les acariens (Amblyseius cucumeris) sont adaptés au combat des thrips sur une longue période pouvant aller de février à septembre. Dans certains cas, vous pouvez aussi utiliser les champignons (Verticillium leceanii) pour vous débarrasser des thrips.  Enfin, pour éliminer les adultes, vous pouvez vous servir des pièges englués bleus que vous associerez à une solution attractive pour thrips. Ce piège attire les thrips qui aiment la couleur bleue et les empêche de s’échapper, de sorte qu’ils meurent tous seuls avec le temps.

Articles similaires

Lire aussi x