Catégories

Peut-on cultiver des avocats en France ?

Peut-on cultiver des avocats en France ?

L’avocatier est un arbre qui est généralement cultivé à cause de son fruit. Ce fruit qui est l’avocat est particulièrement riche en lipides et consommé comme un légume. Il aime très souvent les sols bien drainés, riches, neutres, au soleil ou très partiellement à l’ombre. Vous souhaitez savoir s’il est possible de cultiver des avocats en France ? Découvrez la réponse dans cet article.

L’avocat peut-il réellement pousser en France ?

En effet, l’avocatier (Persea americana) est une espèce d’arbre fruitier de la famille des Lauracea. Elle est particulièrement originaire du Mexique et de l’Amérique centrale. Il se développe et produit des fruits à l’extérieur dans un climat ensoleillé et avec des températures relativement chaudes. 

A voir aussi : Efficacité des répulsifs à insectes pour piscines : vérité ou mythe ?

L’avocat peut toutefois être cultivé en France dans de bonnes conditions. À titre justificatif, la côte d’Azur présente particulièrement un sol ainsi qu’un climat favorable à la culture de l’avocat. D’ailleurs, l’avocat pousse à Menton ainsi qu’à Carros à l’ouest de Nice avec un climat tempéré et avec moins de gel.

De même, le pourtour méditerranéen de la France est favorable à la culture de l’avocat. L’avocat pousse dans les régions comme la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane. La France se calsse désormais 46è mondiale dans le classement des pays producteurs d’avocats.

A voir aussi : Comment bien choisir sa clôture ?

La France a désormais une production de 1900 tonnes d’avocats. Il est donc très évident que les cultivateurs français se penchent de plus en plus sur la culture de l’avocat. Cette culture de l’avocat est généralement en pleine expansion.

Quelles sont les conditions et périodes climatiques favorables à la culture de l’avocat ?

Pour cultiver de l’avocat, il existe certaines conditions et périodes climatiques favorables pour avoir un bon rendement.

Le climat

En effet, la condition la plus limitante pour la culture de l’avocat est le froid. Les différentes variétés mexicaines sont généralement les plus résistantes aux froids. Mais malgré cela, il ne peuvent tolérer des températures froides jusqu’à environ 6 degrés celsius. En général, dans un environnement résidentiel, le côté sud ou Sud-est d’une maison est l’endroit le plus chaud. C’est donc le meilleur endroit pour l’avocat.

Ensuite, par temps de gel, il est très utile de draper des couvertures ou des bâches sur un jeune arbre. Dans le cas où l’avocat est de grande taille, vous pouvez amonceler de la terre ou du paillis. Faites cet amoncellemen en hauteur de tronc de l’arbre pour l’hiver. Ce geste peut absolument aider l’arbre à survivre aux températures froides.

La Pollinisation

En effet, au cas où vous souhaitez cultiver un avocat comme spécimen sans toutefois vous souciez des fruits, vous pouvez planter un seul avocat. Par ailleurs, si vous souhaitez récolter vos propres dons, vous devez planter plusieurs avocats. Vous devez savoir qu’un seul avocat a besoin d’une pollinisation croisée avec une autre variété d’avocats. Cette pollinisation croisée va permettre à ce que la production du fruit soit optimale. Les fleurs d’avocat ont des parties mâles et femelles. Chaque partie fonctionne particulièrement à un moment différent de la journée.

Le sol, l’eau et l’engrais

En général, un arbre d’avocat peut vivement pousser avec succès dans une variété de types de sol. Il peut également pousser dans un sol au PH alcalin ou acide. Néanmoins, l’arbre à besoin d’un sol bien drainé. En effet, il se dégrade dans les sols salins et mal drainés. Les variétés antillaises sont plus tolérantes au sel que les variétés mexicaines.

De ce fait, elles constituent généralement un meilleur choix pour les régions côtières. Une option consiste généralement à planter une variété mexicaine sur un porte-greffe antillais. Un avocatier à besoin de 16 ml par semaine pendant les périodes de précipitations insuffisantes.

En effet, il est également recommandé de ne jamais fertiliser l’arbre avant qu’il ait un an. Par contre, sachez que les jeunes arbres ont besoin de quatres applications d’un engrais équilibré. Nous avons notamment les engrais 10-10-10. Les arbres les plus âgés ont besoin d’application semestrielle d’un produit à haute teneur en azote.

Comment planter un avocatier et en prendre soin pour une culture réussie en France ?

Maintenant que nous avons vu les conditions favorables pour la culture de l’avocat en France, voici comment planter un avocatier et prendre soin de lui pour garantir une récolte réussie.

La plantation :
Il ne faut pas tarder trop longtemps avec le transport du plant chez vous. Effectivement, les racines doivent rester humides pendant tout le trajet jusqu’à ce que vous l’acheminiez chez vous. Si cela n’est pas possible, enveloppez simplement les racines avec un chiffon mouillé ou un sac plastique légèrement humide avant le voyage afin qu’ils ne se dessèchent pas.

Une fois chez vous et lorsque vous êtes prêt(e) à planter votre nouvelle plante d’avocat, suivez ces instructions :
• Creusez un trou deux fois plus large que la motte du pot du plant.
• Ajoutez-y une bonne quantité de fertilisant organique comme, par exemple, 4 litres de compost bien décomposé ainsi qu’une poignée d’os broyés.
• Mélangez bien au sol excavé.
• Placez alors délicatement la plante dans son nouveau foyer préparé et remplissez les trous avec le sol.
• Donnez-lui une bonne quantité d’eau pour l’aider à s’installer dans son nouveau foyer.

L’entretien :
Il faut prendre soin de votre avocatier pour qu’il prospère et donne des fruits. Lorsque vous prenez soin de votre plant d’avocat, gardez à l’esprit que :
• L’arrosage est critique. Les jeunes plants ont besoin d’un arrosage régulier • toutes les deux semaines environ • tandis que les arbres matures ont besoin de 20 litres par semaine pendant la saison chaude.
• Les mauvaises herbes doivent être éliminées autour du pied d’avocat afin qu’ils ne la concurrencent pas en eau et en nutriments.
• Ajoutez un engrais organique comme du compost ou du fumier sur une couche épaisse autour du tronc chaque année au printemps.
• La taille permet généralement d’enlever les feuilles inférieures qui jaunissent naturellement, mais aussi lorsqu’une branche commence à se détériorer ou présente une maladie quelconque.

Même si cela peut prendre plusieurs années avant que l’avocatier commence à produire des fruits comestibles, ceux-ci peuvent être cultivés avec succès dans certaines zones climatiques françaises tempérées. Il suffit simplement de suivre ces étapes simples pour planter et faire pousser un avocatier robuste et sain.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la culture de l’avocat en France ?

La culture de l’avocat en France comporte des avantages et des inconvénients, pensez à bien réduire les coûts liés à l’importation de ce fruit depuis des pays lointains, notamment le Mexique, premier producteur mondial d’avocats. Les producteurs locaux peuvent proposer une gamme plus large de variétés aux consommateurs. Effectivement, la plupart des avocats importés sont issus du cultivar Hass qui ne représente qu’une petite partie des espèces existantes. La production locale peut contribuer à réduire l’empreinte carbone liée au transport international.

Il y a aussi certains inconvénients à prendre en compte :
• Les conditions climatiques nécessaires pour la culture de l’avocat ne se retrouvent pas partout en France. Cette activité est donc réservée uniquement aux zones tempérées avec un climat assez doux tout au long de l’année. Les régions qui s’y prêtent bien sont principalement le Sud-Ouest et le pourtour méditerranéen où les hivers sont relativement cléments.
• Le coût initial pour établir une plantation peut être assez élevé. Il faudra investir dans du matériel adapté tel que des filets contre les oiseaux ou encore un système d’irrigation performant, entre autres choses indispensables pour une agriculture durable.

Articles similaires

Lire aussi x