Catégories

Comment prendre soin de son citronnier ?

Comment prendre soin de son citronnier ?

Vous venez de faire pousser un citronnier dans un pot et êtes-vous le plus heureux ou le plus heureux du monde ? Avec ses belles fleurs incroyablement parfumées et ses excellents fruits pour la santé, les agrumes sont l’un des arbres fruitiers les plus populaires à cultiver directement sur le porche ou dans votre propre verger. Mais les jardiniers qui ont déjà de l’expérience avec les citronniers sont conscients du fait que ces arbres sont sensibles à différentes maladies.

Juste avant de nous attarder sur les ravageurs et les maladies les plus répandus du citronnier, il est nécessaire de clarifier les choses : les bonnes conditions de croissance sont primordiales pour la sensibilité de l’arbre, et parfois même pour sa survie. Par exemple, comme cet agrume est froid, il est particulièrement important de lui fournir le nécessaire protection contre le froid. Il est également essentiel de procéder à la taille d’entretien et de rempoter l’arbre fruitier en pots tous les deux ans. L’apport d’engrais est également important pour nourrir la plante et éviter les carences en nutriments. Si vous prenez soin de vos agrumes, ils seront plus résistants aux maladies et vous remercieront d’une bonne récolte.

Lire également : Quel climat pour le safran ?

Quelles sont les maladies les plus courantes du citronnier ?

Taches brunes sur les fruits, feuilles collantes ou jaunes, présence de différents intrus (cochenilles, mineurs d’agrumes, pucerons, teigne, araignées rouges, aleurodes, etc.), le citronnier est très souvent victime de maladies, de parasites et de problèmes liés à une culture inadéquate.

A lire aussi : Comment éloigner les moustiques naturellement ?

Taches brunes de la maladie du citron sur les fruits : qu’est-ce que c’est ?

Si vous remarquez l’apparition de taches brunes sur le fruit, qui poussent et se répandent sur tout le citron, il est très probable que vos agrumes soient confrontés à une moniliose. C’est le champignon Monilia sp. qui est responsable de cette situation. Cette maladie touche de nombreux arbres fruitiers sans être dangereuse. Cependant, il endommage le fruit. Juste avant la pourriture des citrons, de petites grappes blanches, disposées en cercles concentriques, apparaîtront.

Comment dois-je procéder ?

Éliminez immédiatement tous les fruits affectés pour arrêter la propagation de la maladie. Taillez les branches sur lesquelles se trouvent les fruits pourris en désinfectant les outils utilisés. Parfois, il est nécessaire d’utiliser un agent antifongique. Certaines huiles essentielles, comme l’huile d’origan, aident à combattre la maladie.

Votre citronnier a des feuilles collantes : quelle pourrait en être la cause ?

Qu’est-ce que la maladie du citronnier qui rend les feuilles collantes ? Le tabagisme pourrait être l’une des causes les plus fréquentes. C’est aussi un champignon qui forme un dépôt noir sur les feuilles. Cette suie rend les feuilles collantes. La maladie limite la photosynthèse, mais ne constitue pas une menace pour la plante.

Le développement du champignon dépend du miellat sécrété par les aleurodes, les cochenilles et les pucerons. Pour prévenir cette maladie du citronnier, il est important d’éliminer ces insectes, le cas échéant, et de nettoyer les feuilles pour éliminer le miellat. Un chiffon imbibé d’eau et de savon noir fera parfaitement l’affaire.

Maladie du citronnier : feuilles jaunes. S’agit-il d’une question de carences ?

Les feuilles jaunes de votre citronnier peuvent signaler des carences en nutriments, en particulier en fer (chlorose ferrique). Souvent, le calcaire présent dans le sol empêche l’absorption du fer, ce qui entrave la photosynthèse. Pour détecter la chlorose ferririenne, il faut surveiller les feuilles. Si ces derniers virent au jaune avec des nervures visibles, cela pourrait être un signal clair. De plus, le citronnier devient moins vigoureux, ce qui reflète directement la formation et la récolte des fleurs.

L’apport d’engrais aidera à nourrir la plante. S’il s’agit d’une carence en fer, recherchez un produit spécial pour la chlorose. Privilégiez les substrats neutres et drainants. En ce qui concerne l’arrosage, il est préférable d’éviter l’eau du réseau qui a tendance à être trop calcaire.

Maladies du citronnier 4 saisons : pucerons

Les pucerons sont de petits insectes parasites très envahissants qui attaquent les feuilles et les jeunes pousses pour en récolter la sève. En plus d’affaiblir la plante, ces intrus peuvent transmettre maladies. Pour les détecter, il suffit d’observer les feuilles : elles se déforment et s’enroulent sur elles-mêmes ; elles commencent à jaunir et à se dessécher ; elles deviennent collantes. Parfois, vous pouvez voir des pucerons à l’œil nu ou remarquer des taches noires sur le feuillage.

Pour vous débarrasser des pucerons, essayez de pulvériser sur les feuilles du citronnier une solution d’eau et de savon noir. Selon des jardiniers expérimentés, la décoction d’ail est également très efficace. Enfin, les insecticides restent une valeur sûre pour lutter contre les intrus tenaces.

Cochenilles : un cauchemar pour les citronniers et les plantes vertes d’intérieur

Les cochenilles sont un parasite qui attaque les plantes d’intérieur, mais aussi les agrumes et provoque divers dommages. Ces petits insectes sont recouverts d’une grappe blanche à l’aspect cotonneux. Les insectes coquillages sont répandus sur les citronniers. Ils ressemblent à de petites coquilles brunes suspendues aux feuilles et/ou aux tiges de l’arbre fruitier. On les trouve tout au long de l’année, surtout au printemps. Ils sont particulièrement contagieux Les pour d’autres plantes, il faut donc s’y attaquer sans tarder. Généralement, pour enlever les coquilles, il suffit d’utiliser un chiffon imbibé d’eau savonneuse, d’alcool à 90° ou de bière. L’application d’un produit anti-calcaire est également recommandée pour éviter le risque de récidive.

Articles similaires

Lire aussi x