Catégories

Les bacs potagers : ce qu’il faut en savoir

Les bacs potagers : ce qu’il faut en savoir

Dans le domaine du jardinage, les espèces végétales sont habituellement plantées au sol. Mais, dans le cas où il n’y aurait pas assez d’espace, plusieurs personnes optent pour des solutions innovantes comme les bacs potagers. Très efficaces, ces types de bacs facilitent l’installation de jardin urbain. En tant qu’expert ou débutant en jardinage, voici tout ce que vous devez savoir sur les bacs potagers.

Bacs potagers : pourquoi les utiliser ? 

Pour réussir l’implémentation de son jardin, il est crucial d’utiliser le bon contenant. En matière de recommandation, les bacs potagers sont les meilleurs contenants à utiliser. D’abord, au travers de leurs modèles, ces types de bacs vous permettent d’utiliser judicieusement l’espace. Dans le cas d’un semis direct au sol, vous êtes tenu d’exploiter tout votre espace. Au niveau des bacs potagers, il vous suffit de mettre vos espèces végétales dans les contenants puis de les disposer à votre guise. 

A découvrir également : Conserver les légumes récoltés du potager : les meilleures méthodes à connaître

En procédant ainsi, vous économisez plus votre espace. Outre cela, les bacs potagers réduisent les entretiens à faire sur les plantes. Par exemple, ce type de bac réduit au maximum la prolifération des mauvaises herbes. De ce fait, vous n’êtes pas obligé de faire régulièrement du désherbage. Comme vous pouvez le constater, jardiner en ville devient facile avec un bac de jardin innovant et original. Que vous soyez un professionnel ou un amateur, optez donc pour ces types de contenants.

Quels sont les modèles de bacs potagers disponibles ?

Avec les bacs potagers, il est évident que vous avez la possibilité d’optimiser ou d’améliorer votre production de légumes ou d’espèces aromatiques. Pour apporter de l’esthétique à votre jardin, vous pouvez jouer sur le modèle du bac. Sur la question du choix, vous disposez par exemple de bacs potagers sur pieds ou à étages. Ces types de modèles se placent généralement contre les murs. Ce qui fait qu’ils correspondent parfaitement aux terrasses et aux balcons. 

A lire aussi : Quel type de serre mettre dans son jardin ?

Excepté cela, vous avez également les bacs au sol et les bacs muraux ou jardiniers. Ceux qui sont au sol sont des modèles classiques et économiques. Ils s’adaptent à toutes les surfaces et sont disponibles dans des dimensions variées. Par contre, les bacs muraux sont des modèles qui s’accrochent aux parois des murs. Ils sont habituellement très résistants aux vents et aux intempéries.

Où utiliser les bacs potagers ?

Les bacs potagers sont des contenants qui peuvent s’utiliser partout. C’est ainsi que vous pouvez vous en servir pour créer votre jardin en milieu urbain (maison, bureau, etc.) et rural. Toutefois, de préférence, il vous sera plus profitable d’utiliser ces types de matériels en zone urbaine. Ceci parce que ce type d’environnement offre souvent très peu d’espace pour le jardinage.

Choix de bacs potagers : comment faire ?

Utiliser des bacs potagers dans votre jardin peut être très avantageux. Mais, si vous ne faites pas le bon choix, vous risquez de nuire à vos plantes. Pour bien choisir son bac potager, il y a un critère important à prioriser : la profondeur du bac. Ce paramètre vous permettra de savoir si votre plante pourra bien se développer ou non dans le contenant. Lorsque vous désirez planter des espèces ayant des racines profondes, il est préférable que votre bac potager soit bien haut avec une profondeur d’au moins 60 cm. Dans ce cas, la plante pourra bien étendre ses racines et croître.

Toutefois, si les racines ne sont pas profondes, un bac de profondeur 30 cm ou 40 cm pourrait convenir. En dehors de la profondeur, vous pouvez aussi tenir compte de la matière du bac potager (bois, PVC ou résine de polypropène). 

Comment entretenir ses bacs potagers pour une meilleure récolte ?

Une fois que vous avez fait le choix de votre bac potager, pensez à bien le positionner de manière à ce que les plantes reçoivent suffisamment de soleil. Évitez également de trop arroser, car un excès d’eau peut entraîner des maladies fongiques ou un développement excessif des mauvaises herbes.

L’autre aspect important est la fertilisation du sol : en effet, les bacs potagers ont besoin d’un apport constant en nutriments pour assurer une bonne croissance de vos plantations. Vous pouvez utiliser des engrais organiques comme le compost fait maison ou bien acheter des engrais spécialement conçus pour les bacs potagers dans le commerce.

N’oubliez pas non plus de tailler périodiquement vos plantations afin qu’elles se développent harmonieusement et avec suffisamment d’espace entre elles. Les tailles permettent aussi de favoriser la production fruitière chez certaines espèces végétales telles que les tomates ou encore les poivrons.

N’hésitez pas à surveiller régulièrement l’état général de vos plantations afin de détecter rapidement toute présence suspecte (maladies, ravageurs) qui pourrait nuire au rendement final. Traiter ces problèmes dès leur apparition permettra d’éviter leur propagation et de préserver ainsi la qualité de vos plantations.

En suivant ces quelques conseils, vous pourrez profiter pleinement des avantages qu’offrent les bacs potagers.

Les erreurs à éviter lors de l’utilisation des bacs potagers

Certains jardiniers débutants peuvent commettre des erreurs qui ont des conséquences sur la santé de leurs plantations. Voici donc quelques erreurs à éviter pour profiter au maximum de votre bac potager.

Premièrement, ne pas prévoir assez d’espace entre les plantations : il faut tenir compte du fait que vos plantations grandissent et ont besoin d’espace pour se développer correctement. Si vous plantez trop dense dès le départ, cela peut entraîner une concurrence pour les nutriments et l’eau, limitant ainsi la croissance et le rendement final.

Négliger la qualité du sol : un sol pauvre en nutriments ou mal drainé peut entraver considérablement la croissance des racines et donc celle des plantations. Pensez à améliorer régulièrement la qualité de votre terreau en y ajoutant du compost ou bien un engrais naturel adapté aux bacs potagers.

Arroser excessivement : donner trop d’eau à vos plantations peut engendrer différentes pathologies comme l’apparition de moisissures ou encore favoriser la prolifération des mauvaises herbes. Pour pallier ce problème, pensez à opter pour un système d’arrosage automatisé qui permettra un apport en eau suffisamment précis sans excès ni manque.

Vouloir planter toutes les espèces végétales ensemble : chaque plante a des besoins différents en nutriments et en espace. Certaines espèces ont aussi une influence négative sur d’autres plantations voisines. Pour éviter ces problèmes, pensez à choisir les bonnes combinaisons de plantations pour votre bac potager.

Suivre ces quelques conseils vous permettra de tirer le meilleur parti de votre expérience avec les bacs potagers tout en évitant les erreurs courantes qui peuvent nuire au résultat final.

Articles similaires

Lire aussi x