Catégories

Comment traiter la maladie de la vigne ?

Comment traiter la maladie de la vigne ?

Le mildiou

Le mildiou est un champignon d’algue invisible à l’œil nu qui se caractérise au sommet des feuilles de vigne par des taches jaune-vert. Ils ressemblent à des taches d’huile et à des zones grillées. En revanche, sur la face inférieure des feuilles, on remarquera un feutrage blanchâtre. Les raisins brunissent et se dessèchent.

La bouillie bordelaise (sulfate de cuivre) est parfaite pour le traitement de la vigne. C’est un excellent fongicide à pulvériser en quantité de 15 g par litre. Vous pouvez également essayer l’oxychlorure de cuivre, qui est plus doux pour les agents polinisants.

Lire également : Comment réussir sa plantation de courgette ?

Quand ?

Du 15 mai à la récolte, tous les 15 jours. Après une pluie excessive qui aura fait disparaître le produit, renouveler absolument.

Remarque

Veuillez prévoir 6 semaines entre le dernier traitement et la cueillette.

A lire également : Quel type de serre mettre dans son jardin ?

Traitement curatif

Coupez les branches malades et brûlez-les pour éviter la propagation du champignon. Vous pouvez utiliser un fongicide contre le mildiou que vous pouvez facilement trouver dans le magasin de jardinage si toutes les autres solutions naturelles ont été inefficaces.

L’oïdium

L’oïdium est un champignon qui se distingue par des taches poussiéreuses grises et blanches sur les feuilles de la vigne, ainsi que sur ses rameaux verts. Une contamination précoce avant la floraison provoquera la chute des raisins. Si c’est plus tard, les raisins sont recouverts de poussière grisâtre puis éclatent. La particularité de l’oïdium est qu’il reste sur la vigne pendant l’hiver malgré son état inactif. Il faudra donc être particulièrement vigilant l’année suivante, sinon il se déclarera à nouveau.

Le traitement préventif recommandé est d’abord une aération de la vigne en lui donnant de l’espace. Tout d’abord, coupez les grappes excédentaires et retirez les feuilles qui recouvrent ces grappes de la véraison, afin d’éviter l’humidité propice au développement de l’oïdium. Essayez ensuite d’utiliser du soufre mouillable dans une quantité de 8 g par litre d’eau avant la floraison et de 4 g par litre d’eau après la floraison.

Quand ?

Il doit débuter en même temps que le traitement contre le mildiou (15 mai) jusqu’à la véraison, lorsque les raisins prennent leur couleur, vers la fin du mois de juillet. Après une pluie excessive qui aura fait disparaître le produit, renouveler absolument.

Remarque

Respectez un minimum d’une semaine entre le dernier traitement et la récolte, 3 semaines si vous voulez être sûr d’éviter la formation de mercaptan.

Traitement curatif

Coupez les branches malades et brûlez-les pour éviter la propagation des champignons. Vous pouvez utiliser une solution de lait à raison de 1/2 litre de lait pour 4,5 litres d’eau. Nous vous conseillons une fois tous les 10 jours jusqu’à ce qu’il disparaisse complètement.

Le botrytis ou la pourriture grise

Le botrytis est plus occasionnel que le mildiou et l’oïdium. On le reconnaît à ses feuilles couvertes de taches brunes et de feutrage blanc-gris. Si votre vigne a subi une attaque hâtive avant la floraison, vous remarquerez que les raisins se dessèchent mais si c’est plus tard, ils pourrissent. À savoir, les cépages à peau fine sont les plus sensibles.

Le traitement préventif recommandé est le même que pour l’oïdium. Vous pouvez également ensacher vos raisins pour les protéger des vers en grappe qui permettront aux botrytis d’attaquer plus facilement vos vignes.

Vous pouvez utiliser des produits anti-pourriture que vous pouvez facilement trouver dans les magasins de jardinage. Ceux-ci permettront de donner des raisins sains.

Articles similaires

Lire aussi x